Le Maine est réputé, comme le reste de la Nouvelle Angleterre,

pour avoir de très nombreuses échopes d'antiquaires.

Rien que dans le village où nous sommes,

l'association locale en compte 13.

Pas facile à visiter avec les enfants,

Mr Samarie et moi nous sommes ménagé du temps pour en profiter,

laissant les enfants aux bons soins de Versailles (ou l'inverse).

De très belles choses, d'autres moins.

Certaines très anciennes.

On trouve du primitive des premiers colons de la région,

du quilt et des blankets à gogo,

du marin aussi car nous sommes dans un des plus importants lieux

de fabrication des schooners,

ces navires de la fin du XIXème siècle qui faisaient du commerce,

et dans un des hauts lieux de la chasse à la baleine.

Tout est assez cher, pas du tout le prix des vide-greniers français.

 

J'ai quand même réussi à dégoter

d'anciennes bobines de fils, de toutes les couleurs,

ainsi que des boîtes pour les ranger,

deux boîtes de havanes et deux coffrets

dont l'un porte une inscription (qui arrive à la déchiffer?). 

J'ai vu de jolies petites poupées anciennes et parmi celles abordables,

j'ai choisi une en plastique (l'aïeule de Barbie?)

toute nue et décoiffée (du travail en perspective...

j'ai acheté quelques onces de poils de biquette mohair qui feront l'affaire),

un adorable petit baigneur de biscuit fait au japon,

et un couple de petites Ari.