Pendant le congrès en France, nous avons visité l'auberge Ganne, fréquentée par les peintres de l'école de Barbizon, surtout entre 1830 et 1875. L'auberge possède un rez-de-chaussée où se trouve l'épicerie-cuisine-chambre-des-aubergistes et à l'étage sont les chambres louées aux peintres. Ils sortaient peindre d'après nature, en pleine forêt. C'est cette principale caratéristique qui les différencie de leurs prédecesseurs qui peignaient essensiellement des natures mortes ou des portraits en atelier. Quand il ne faisait pas beau, ils tuaient l'ennui en griffonant des esquisses sur tous les murs de la maison et en peignant tout ce qu'ils avaient sous la main, dont les meubles de Mr et Mme Ganne (admiration pour le superbe trompe l'oeil peint sur le meuble bas à vaisselle que l'on croirait voir rempli).

barbizon_ganne_2015_09_16

barbizon_ganne_2015_09_161

barbizon_ganne_2015_09_162

barbizon_ganne_2015_09_163

barbizon_ganne_2015_09_1631

barbizon_ganne_2015_09_164

barbizon_ganne_2015_09_165

barbizon_2015_09_166